Règlement général sur la protection des données


#1

Bonjour,

Dans le cadre du projet Wallonie#Demain, l’ASBL RESSOURCES est en train de recenser les initiatives de réutilisation qui seront injectées dans la base de données. Une charte de collaboration doit également être élaborée avec ces acteurs de la réutilisation.

Pour continuer ce projet, pourriez-vous éclaircir plusieurs points ?

  • Comment le règlement général sur la protection des données va-t-il être mis en place ?
  • Quel usage, quel traitement sera fait de ces données ?
  • Qui a accès aux données ?
  • Quelle est la durée de vie du site web ?
  • Quelle est la procédure pour modifier les données de la cartographie ?

Merci d’avance pour vos réponses!


#2

Bonjour Audrey,

  • Comment le règlement général sur la protection des données va-t-il être mis en place?
    sur maps.dewey.be, l’essentiel des points est en licence ODbL et CC-BY-SA. Il faudrait déterminer les cas où un autre type de licence devrait être appliqué. C’est un sujet qui intéresse Jan Fabry (Vincini)

  • Quel usage, quel traitement?
    https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.fr

  • Qui a accès aux données ?
    Aujourd’hui, les données de Dewey sont sur un serveur dédié OVH. Hellekin s’intéresse à l’idée d’une API commune, qui serve à différents projets de carto citoyenne. En attendant l’API
    Pour prendre contact avec lui: maps@dewey.be

  • Quelle est la durée de vie du site web ?
    Un système de carto pris isolément (comme maps.dewey.be) est difficile à tenir à jour. L’idée sur ce forum (incommon.cc) c’est justement de créer des collaborations entre initiatives de carto (RCR, Transition, Dewey, etc.) afin que ces associations mutualisent leurs données (et le travail de mise à jour qui va avec). Si nous y parvenons, nos sites auront plus de chances de devenir pérènes.

  • Quelle est la procédure pour modifier les données de la cartographie ?
    c’est expliqué ici Dewey Maps


#3

2 posts were split to a new topic: Localisation and attribution


#5

Bonjour @Audrey ,

La discussion est importante et va être menée au cours de l’avancée de in-common cependant incommon ne rentre que partiellement dans le cas d’application de la GDPR, dans la mesure ou les données que nous traitons sont sous licence libre donc accessibles à tous, y compris par leur propriétaire. Pour l’instant je peux dire qu’il Il faut différencier:

  • les données publiques partagées dans in common (adresse, nom de l’asbl par exemple), Ces dernières seront accessibles à tous sous licence ODBL.

  • les données privées (soumises à la GDPR) (adresse e-mail de la personne contact par exemple ou numéro de téléphone) Il faudra définir si nous voulons partager ces dernières dans le cadre de in common (de mon coté je ne préfèrerais pas, mais nous en reparlerons ici avec tous).

  • Parfois il n’est pas évident de savoir si une donnée est publique ou privée (un groupe informel qui se réunit tous les jeudi à 14h par exemple) dans ce cas leur accord est nécessaire pour rendre l’information Publique.

Elles seront réutilisées dans d’autres cartes des communs.

tout le monde pour les données publiques, à définir pour les données privées.

Il ne s’agit pas seulement d’un site mais d’une base de données avec une API, nous espérons que leur durée sera la plus longue possible mais difficile de dire à l’avance.

On pourra modifier ou mettre à jour les données de la base de données grace à l’API

tout de bon+

Natacha


#6

pour ceux intéressés par la GDPR: