Qu'est-ce qu'un bien commun / ressource partagée?

Une ressource est un “moyen permettant de se tirer d’embarras ou d’améliorer une situation difficile”. Le terme est également utilisé au pluriel pour désigner les “moyens matériels dont dispose un pays, une région, une collectivité” (source : www.cnrtl.fr). On y ajoute l’adjectif “partagées” pour signifier que ces ressources sont (ou peuvent être) divisées en plusieurs parts en vue d’une juste distribution ou d’une juste répartition. En résumé : les ressources sont des moyens matériels présents sur un territoire donné et permettant aux gens qui y vivent de répondre à une série de besoins ; et on dit de ces ressources qu’elles sont partagées dans la mesure où elles sont réparties de la façon la plus libre, égale et solidaire possible.

Quelle est la différence entre “ressource partagée” et “bien commun” ?

Ce sont des termes très voisins. Le terme “bien commun” est notion plus précise, utilisée pour décrire la façon dont les collectifs humains s’organisent en mettent leurs ressources en partage de façon à mieux les développer et les défendre face aux tentatives d’accaparement (ou d’enclosure) qui les menacent. Ce forces peuvent provenir du secteur privé, ou le plus souvent du secteur privé et de l’administration publique. Les biens communs, ça recouvre beaucoup de choses : il peut s’agir - par exemple - de cultivateurs qui gèrent leurs terres et leurs semences en commun afin de ne pas avoir à se soumettre aux règles des semenciers privés. Il peut également s’agir de cohabitants, qui gèrent leur logement par eux-mêmes, de patients qui participent à la vie d’une maison médicale etc.

Comment documenter les questions de défense et de promotion des “communs” ?

Voici un début de réponse : la charte “Mapping as a Commons

  • Se mettre d’accord sur le contenu de la charte In Common (5 principes)
  • Etablir des liens avec le projet Commoning (Dominique Nalpas).