Notes réunion Namur

Présentation des collectifs

  • On est pas des pilons: activités pour récolter des ronds et mobiliser et la presse; on a du retour
  • Sauvergarde du Parc Léopold à Namur, contre la construction d’un centre commercial, le collectif existe depuis 2012, fort soutien lors de la consultation populaire à très forte participation. Les travaux ont été bloqués plusieurs projets mis en faillite mais pas de changement de la volonté de bâtir. Ils pensent à changer leur statut juridique vers une ASBL pour pouvoir mener des opérations juridiques
  • Zablière à Arlon occupée depuis le mois d’octobre, il y a eu une décision de justice en faveur d’Idelux, propriétaire du terrain, ils sont donc maintenant expulsables à tout moment, mais soutien actif de la population locale, la situation pourrait stagner
  • Groupement CHB basé près de Liège pour se battre contre le projet d’autoroute au sud de Liège. Année 2019 assez mitigée le projet ne sera pas financé par les deniers publics, mais il a été inscrit dans le nouveau plan de mobilité de la ville de Liège, CHB a monté un recours pour demander l’annulation. Activités plutôt grand public sur le terrain pour promouvoir la réserve naturelle. Avec l’arrivée d’Alibaba à Bierzet les gens ont peur que le projet ne soit remis sur la table.
  • Plateforme Ry Ponet (un ruisseau) concerne 400ha en bordure de Liège menacés par les promoteurs.
  • Occupons le terrain Liège soutient de nombreux collectifs locaux pour faire changer la politique locale d’urbanisme.
  • Comité N931 contre un projet de raccordement autoroutier au sud de Namur, qui en est au 4e essai depuis 1970, un vieux projet donc que l’on a pu arrêter l’an dernier avant les élections, mais on sait bien qu’il peut ressurgir, notamment en petits morceaux
  • Braine Autrement, association de fait, blocages juridiques pour contrer une route en forèt qui serait un premier pas vers un zoning qui occuperait une zone humide. Le Bourgmestre est très menaçant, il attaque les gens en justice
  • Forum des potagistes, association de fait, né à la suite de la ZAD de Haren. A Haren la lutte physique à arrêté. Le forum des potagistes défend entre 20 et 30 potagers menacés à Bruxelles
  • Collectif de Briscol à Erezée qui est un projet de zonning commercial qui menace des terres agricoles, et des terrains résidentiels, mais le bourgmestre vient malheureusement de signer la réafectation des terrains
  • Acteurs des temps présents un mouvement multiple qui aime créer des réseaux, parfois en marchant pour aller visiter les luttes. Un local à St Gilles, le Dk. Le manifeste est un texte fondateur du mouvement qui se propose de recréer le pays dans le pays. Le Bri-Co est une série d’atelier qui se développe dans des locaux occupés temporairement dans différents lieux, afin d’ouvrir la parole, d’offrir un espace d’expression aux luttes et aux habitants.
  • Watching Alibaba, la 5e plus grosse entreprise mondiale. on parle d’alibaba pour le bruit et la pollution, mais il y a aussi une occupation de terrain les actions sont suivis. Lutte pour le territoire à Bierzet.
  • Resap, collectif informel d’assos qui défendent l’agriculture paysanne.
  • Collectif Vallere ranblanche collectif s’oppose à Idelux depuis 2013 contre l’expropriation de 44ha de terres agricoles.

L’objectif Stop Béton inscrit à l’accord de politique régionale wallone, permet d’aider à construire un discours collectif, de ne pas accepter le discours ambiant, et un regard critique des outils d’amménagement du territoire qui ne favorisent ni l’environnement ni l’agriculture.
Référence à la CPDT( conférence de développement permanent territorial)
Regarder les fiches statistiques de L’UVCW qui sont faites communes par communes, et permettent de comparer la densité de l’habitat, la qualité des terres etc…
Utiliser les cas d’étude présentés pour d’autres communes comme exemple pour besoins spécifiques.