Mardi en Commun 5

#1

Mardi en Commun

Note: le numéro 5 correspond à la différenciation de sujets «Mardi en Commun» et non au nombre séquentiel des ateliers hebdomadaires que nous n’avons pas marqué pendant les semaines passées. Ces rencontres ont lieu tous les mardis mais ne font pas toujours l’objet de retours spécifiques…

Horaire

07:00 :arrow_right: 12:00

Lieu

Participant·e·s

Merci d’utiliser le bouton à côté de la date de l’événement en haut de ce sujet si vous désirez indiquer votre présence.

Objectifs

Financement NGI0-Discovery

Durée estimée : 30 minutes

  • État des lieux : la proposition soumise par @fodevaux est en cours de négociation.
  • Positionnement : en cas d’acceptation, quels rôles sont embrassés par qui ?
  • Orientations : modification de la stratégie au vu de GoGoCarto

R&D Carto

Durée estimée : 1 heure

  • Interface carto : envisager des interfaces qui ne soient pas de l’ordre de GMaps

Intégration

Durée : 2 heures

  • diversité : intégration des luttes féministes dans la praxis d’IN COMMON
  • reconnaissance : étude et mise en cause de l’invisibilité, de la non-reconnaissance et des minorisations au sein même de notre projet
Préparation de la rencontre InterMapping
Mardi en Commun 6
#2

La discussion a envisagé comment tout en poursuivant l’intégration avec gogocarto nous pouvons également développer un front end propre pour in common afin de réaliser des cartes qui auraient une esthétique différente

Programme:

  • Mardi 9 avril: envisager la compatibilité entre in common et gogocarto et faire un rapport
  • Mardi 16 avril: envisager les étapes du front end nottament faire les premières requêtes vers l’API
  • Fin Mai organisation d’une rencontre à Lille avec les participants à gogo carto et communecter

Il faut sérieusement se préocupper des modèles de développements des différents projets de cartographie des communs qui sont tous issus de la même catégorie sociale, sans aucune reconnaissance que historiquement la cartographie est un outil au service de pratiques coloniales occidentales, il n’y a pas de neutralité dans ces outils, c’est pourquoi nous devons dès maintenant amener un peu de dissonance dans la pratique. Si il semble que un fonctionalisme soit la solution la plus évidente, est que il paraît plus complexe d’aborder la diversité, si nous ne le faisons pas notre travail perd son utilité.

moyens possibles

  • la charte in common doit être partagée et discutée
  • avoir une vision claire sur les étapes nécessaires pour developer une carte utilisant la bd in common
  • comprendre comment engager une participation de plus longue durée sur le forum

Comprendre les besoins, comment pouvons nous en adresser certains il y a l’idée de mettre en place un pole de ressources technologiques.

#3

Il s’agit d’un financement européen pour la recherche et le développement dans le domaine de la découverte de données.


IN COMMON vise à résoudre 3 problèmes avec l’information géo-localisée actuelle :

  • infrastructure : partage de l’informatique pour réduire les coûts, mutualiser les compétences et la charge de travail, bénéficier de la conservation (curation) des données
  • données obsolètes : fournir des ensembles de données de haute qualité provenant d’experts et d’une capacité collective d’intervention pour l’entretien à long terme des données.
  • découverte et diversité : enrichir les données avec des perspectives spécifiques à la demande des acteurs de terrain et des citoyens.

François a reçu une réponse de NLnet qui nous apprend que la proposition est en cours d’évaluation par un comité externe. En cas d’acceptation le projet sera rendu public sous la présentation suivante :

IN COMMON a émergé comme un collectif transnational européen issu d’un réseau d’acteurs à but non lucratif pour identifier, promouvoir et défendre les Communs. Nous avons décidé de créer un pôle commun pour les technologies de l’information dans le but de créer, de maintenir et de partager avec le public des données géolocalisées issues de nos membres et d’articuler les mouvements citoyens autour d’une plate-forme libre, publique et commune pour cartographier et agir ensemble pour les Communs. IN COMMON forme une bibliothèque coopérative de données qui offre une maintenance collective pour s’assurer que les données sont toujours exactes.

La proposition doit entrer en phase de négociation. Pour l’instant elle comporte les deux volets suivants :

  1. IN COMMON API: API cartographique des Communs
  • lecture et création anonymes d’entrées de la base («CR»)
  • lecture, création, édition et suppression authentifiées de données («CRUD»)
  • validation en arrière-plan des données
  1. IN COMMON VUE: implémentation de référence pour la visualisation de cartes (qui sera sur https://map.incommon.cc/)

Pour le second point, @niko et @ptr_here se sont porté volontaires. Nous devons écrire une annonce pour que le Réseau Transition embauche une développeuse Ruby dès la confirmation du financement pour s’occuper du premier point.

Le financement demandé est à hauteur de 20 000 € dans une première phase, avec un objectif de 200 000 € sur trois ans.

La prochaine étape de notre recherche consiste à évaluer les points de correspondance entre le modèle proposé par IN COMMON et celui apporté par l’approche de GoGoCarto. Nous entamerons cette recherche dès la semaine prochaine, tout en poursuivant les étapes déjà définies par ailleurs dans #api:dev.

1 Like
#4

Mardi en commun, hacklab 2 avril;

  • efforts de mise en oeuvre de techniques cartographiques comme document de travail commun
  • choix de trajectoires d’investissements nécessaires à la perennité d’in common
  • hacklab volontaire pour IN COMMON VUE > message talk.incommon envoyé dimanche 7 avril

Hello François-Olivier,
Suite aux rencontres avec Hellekin et Natacha au Hacklab dans le cadre du mardi en commun, nous sommes partants pour bosser le volet technique 2 IN COMMON VUE,
implémentation de référence pour la visualisation de cartes, à hauteur du budget prévu de 2000 euros. Est on sur la même longueur d’onde? Quand viens tu prendre un café au hacklab?
Au plaisir,
@ptr_here et @niko

1 Like