Forêts pour tous

Forêts pour tous

Description de la ressources menacée :
Le bois des croisettes est une parcelle forestière de plus de 136 ha située sur le territoire de la commune de Chiny mais appartenant à la Commune d’Aubange. Comme c’est une autorité publique qui est propriétaire, cette parcelle est soumise au régime forestier. Cela signifie que sa gestion actuelle est confiée au DNF et allie les enjeux économiques, écologiques et environnementaux (préservation de la biodiversité, ressources en eaux, qualité des sols,…) et sociétaux (accessibilité pour le public). Notons que 35% de la parcelle est Natura 2000.
Cette parcelle est adjacente à l’aire de jeux et de barbecue La Rochette, très fréquentée par les habitants de la région. C’est aussi un lieu apprécié pour la pêche et les possibilités de balades en forêt, que ce soit à pied ou à vélo pour relier les villages de Moyen et de Les Bulles.
Menace :
En 2015, la commune d’Aubange, a reçu une offre d’achat de la part d’un privé. Celui-ci possédant un domaine privé de plus de 600 ha adjacent à la parcelle en question (château des Croisettes). L’estimation du domaine est chiffrée à 2,4 millions d’euros. Cette personne en offre 3,5 millions… La commune d’Aubange a donc décidé de vendre cette parcelle.
En passant d’un propriétaire publique à un propriétaire privé, la gestion du massif changera radicalement. L’accès au massif ne sera plus garanti. Or, cette parcelle est un lieu de promenade et de pratique sportive très apprécié à proximité directe de l’aire de loisir et des villages. Ensuite, un propriétaire privé n’est pas tenu de gérer la forêt dans un souci de l’environnement ou de préservation de la biodiversité alors que c’est le cas des forêts soumises au régime forestier.
Enfin, la question du précédent est sans doute la plus préoccupante. Comment ne pas empêcher, sur le long terme, la vente petit à petit de nos forêts publiques par des pouvoirs locaux en manque de liquidités, face à des propriétaires privés aux moyens importants ? Jamais un domaine de cette taille n’a été privatisé en Wallonie.
Projet alternatif :
Garantir le régime forestier pour cette parcelle. En effet, pour permettre la vente et la privatisation, le Ministre des forêts (Collin) doit approuver la demande de soustraction au régime forestier.