Financement d'In Common


#1

InCommon a été lancée en 2017 avec des fonds assez limités (2000EUR, pour défrayer 4 volontaires). Un an plus tard - octobre 2018 - on a une API commune (grâce à hk, merci @how) : api.incommon.cc …
Maintenant que les bases sont posées, il est important de se voir pour mettre au clair (1) le mode de prise de décision (c’est ce qu’on a commencé à faire avec la charte), (2) les rôles et les tâches de chacun, et l’implication de nouveaux membres, et (3) le mode de financement : Quel travail est fait sur base volontaire? Quel travail doit être défrayé ou rémunéré ?

(3.1) sources de financement
-wallonie demain
-projet “mutualisons” (porté par IGEAT, Réseau Transition, Financité, Dewey ASBL) : cet été le GP Mutualisons a décidé qu’un des trois axes de mutualisation concernerait l’information et la communication : potentiellement, InCommon aurrait un rôle à jouer sur 1/3 du projet, ce qui suppose un soutien financier de mutualisions vers incommon.
-Appels aux dons :(?) https://fr.liberapay.com/
(3.2) ouverture d’un compte au nom de l’association de fait InCommon? : rassembler 3 personnes (président, sécrétaire, trésorier) pour ouvrir un compte au nom d’InCommon (triodos? argenta?)


#2

Je crois que la situation est un peu plus complexe que cela, In Common s’appuie sur le travail qui a été fait pour maps.dewey engageant de nombreuses personnes, et est également nourri de plusieurs experiences précédentes de @how et @natacha, qui sont à la source du projet de petites singularités. Je n’aime pas tellement l’idée de dissocier in common de ces projets, cela en ferait une émergence soudaine qui invisibiliserait tout le travail précédent.
En 2017 une donation de mycelium nous a permis de réunir 4 personnes pour lancer le projet, parmi elles 3 ont continué et ont consacré bénévolement leur temps à la structuration permettant la faisabilité de ce projet.
en 2018 le réseau transition nous a annoncé pouvoir débloquer une enveloppe budgétaire pour financer le développement d’incommon, une partie du budget devait être alouée à la programmation de la base de données, @how a pris cela en charge.
Il me semble important de reconnaitre les besoins organisationnels et humain de in common, car un logiciel sans communauté d’utilisateurs est inutile, ainsi je crois qu’il est vraiment urgent de discuter une stratégie communautaire et de la mettre en oeuvre, en respectant le travail fait par chacun (j’ai personnellement l’impression que mon implication a été complètement invisibilisée, et ce qui ne me permet pas de me sentir légitime à continuer) je crois qu’il est important de définir des roles, des plans d’action clairs et de les mattre en oeuvre.
Tu as mentionné plusieurs fois que le projet mutualisons pouvait avoir des fonds, comment faire pour y accéder (quelles démarches), pour quelles type de choses pourrions nous les utiliser (qui prendrait cette décision).

Autre source de financement prototype fund


Il s’agit d’un financement allemand qui finance des projets civiques à la condition


#3

Opencollective vous paraît intéressant ? Cela permet en tous cas de financer de beaux projets il me semble.

Il faudrait créer un espace de discussion “gouvernance” pour éviter de mélanger les discussions et être plus spécifiques à la fois sur le sujet financement et sur le sujet gouvernance.

Garder des traces de l’historique du projet est essentiel, comme le fait remarquer @natacha, car les graines du projet sont importantes !


#4

Une autre possibilité de financement importante est le fond qui sera alloué par le programme NGI (next generation internet)de la commission Européenne dans le cadre des projets NGIpet et NGIdata pour lesquels petites singularités est mentor (ce qui ne veut pas dir grand chose hormis que nous serons au courant des deadline et conditions d’application et que nous suivrons un peu les projets sélectionnés) les appels seront annoncés dans les semaines qui viennent.


#5

J’en parle avec @adrien.louis ce lundi : la possibilité de débloquer des fonds pour la partie ‘programmation’ d’InCommon (dans la cadre de l’axe info-com.

Il serait utile qu’on se voie avec lui un de ces lundis (rue Botanique 75 à St Josse), en milieu de journée par exemple, @fodevaux, @natacha, @how,


#6

S’il s’agit “d’info-com”, des fonds pour la formation de la communauté et l’organisation d’ateliers me semblent plus pertinents que de la programmation.