Comment présenter la plateforme In Common ? Proposition de texte

#1

IN COMMON : LA CARTO’ AUX MAINS DES CITOYENS

ça sert à quoi ?

In Common tente d’opérer un rapprochement entre différentes initiatives de cartographie des communs. Plus largement, cette plateforme contribue à ce que des associations distinctes mais partageant un socle commun puissent (1) mieux comprendre leur ancrage géographique, (2) identifier des appuis au sein de ce territoire, (3) mutualiser les ressources et (4) faire converger leurs efforts/luttes.

ça sert à qui ?

Aux associations émergentes au sein de la société civile: les plus légitimes d’entre elles sont parfois aussi les plus précaires ; en conséquence de quoi elles peuvent vouloir s’apporter un soutien mutuel, mettre leurs ressources en partage (informations, lieux, compétences, outils…). Voici deux domaines d’application …

Dans le domaine des "luttes urbaines

  • en région bruxelloise, 60 jardins-potagers tentent de développer une carte des “espaces verts” qui leur permette de disposer d’une information commune, précise et fiable … et ainsi d’argumenter en faveur de la défense de ces espaces, face aux administrations publiques et aux promotteurs immobiliers (voir: forum des jardiniers)
  • des luttes aussi diverses que l’opposition à la politique carcérale belge, les mouvements de défense du droit à l’habitat, le mouvement des squats, ont tous besoin de rendre leur terrain d’action visible, d’identifier des appuis locaux et de faire converger leurs luttes ou leurs efforts. Et la cartographie peut les y aider…

Dans le domaine de la transition écologique

  • en Belgique francophone, il existe des centaines d’initiatives dites de “transition écologique” : une des premières demandes de ces initiatives est de pouvoir cartographier les localités. En conséquence de quoi le Réseau Transition (qui a pour mission de les soutenir et de les accompagner) cherche à mettre en commun les données qui intéressent ces initiatives et à leur permettre de les gérer, de les partager, de les compléter par elles-mêmes.
  • Agroecology in action est un mouvement de promotion de l’agriculture paysanne. Il est composé d’acteur qui ont un fort intérêt à sortir de l’insularité, de l’isolement et à coopérer avec leurs voisins. La cartographie peut les aider à visaliser leur terrain d’action, à identifier des appuis locaux, à mutualiser les ressources et à faire converger leurs luttes ou leurs efforts.

comment ça marche ?

  • Socialement : In Common est un “espace de discussion” : https://talk.incommon.cc/
  • Techniquement : In Common a pour objectif de développer une API commune, c’est-à-dire une interface de programmation qui permette aux assos’ (luttes urbaines, initiatives de transition etc.) de gérer leurs données cartographiques par eux-mêmes. https://incommon.cc/
2 Likes